user_mobilelogo

Asconit Consultants et l’INRA de Thonon ont co-encadré une thèse CIFRE (2009-2012) intitulée « Apport des outils de la biologie moléculaire pour l’utilisation des diatomées comme bioindicateurs de la qualité des écosystèmes aquatiques lotiques et pour l’étude de leur taxonomie » et réalisée par Lenaig Kermarrec.

Les différents travaux de cette thèse ont conduit à la création d’une base de données «espèces » mettant en lien des séquences de diatomées avec leur identification morphologique. Depuis, les travaux se sont poursuivis au sein de l’ Unité CARRTEL de l’INRA de THONON et une base de données, nommée R-Syst::diatom, riche de plus de 5 000 spécimens et qui permet d’identifier les diatomées à partir de séquences moléculaires a récemment été publiée (http://138.102.89.20/new_rsyst_alg/). La technologie moléculaire initiée au cours de la thèse a été validée par une étude sur les cours d’eau menée à Mayotte (Kermarrec L., Franc A., Rimet F., Chaumeil P., Frigerio J.M., Humbert J.F. & Bouchez A., 2014. A next-generation sequencing approach to river biomonitoring using benthic diatoms. Freshwater Science, 33, 349-363.) et va maintenant être testée à l'échelle du territoire français.

 

Pour en savoir plus : http://presse.inra.fr/Ressources/Communiques-de-pr...

 

ASCONIT Consultants est membre du Pôle AXELERA : www.axelera.org      

 

Asconit Consultant a développé la capacité de réaliser des prélèvements ADNe dans le cadre de l’évaluation de la biodiversité que ce soit pour des études d’impact, pour le suivi d’espèces remarquables (discrètes, envahissantes, protégées...), dans le cadre de la trame bleue (et verte) ou encore pour la gestion des espaces naturels protégés...

Les analyses ADNe sont réalisées par le laboratoire SPYGEN avec lequel Asconit a signé une charte destinée à garantir la qualité et la fiabilité des résultats. Toujours avec l’objectif d’améliorer la qualité de nos prestations et pour réaliser des prestations qui répondent aux problématiques de nos clients, Asconit a recruté un jeune docteur en écologie moléculaire, Raphael Civade, qui a soutenu sa thèse le 5 juillet 2016, intitulée "L’ADN environnemental, méthode moléculaire d’étude de la biodiversité aquatique. Une approche innovante". Ses travaux ont été co-encadrés par Didier Pont (Irstea) et Pierre Taberlet (CNRS) en collaboration avec SPYGEN. Raphael nous apporte son expertise et son dynamisme pour que nous utilisions l'ADNe de manière rigoureuse et pertinente et que ce nouvel outil soit une plus-value pour nos activités et nos clients.

 

Pour en savoir plus :

http://www.spygen.com/fr/vigidna-network/

 

Pour améliorer la standardisation de nos pratiques et la qualité de nos résultats d'analyses de macro-invertébrés (sous accréditation Cofrac pour nos laboratoires de Toulouse et de Clermont-Ferrand), nos informaticiens ont développé puis amélioré une application métier que nous avons baptisé InvertéNet.

Cet outil permet de fiabiliser la traçabilité à toutes les phases du processus de détermination du peuplement de macro-invertébrés en rivières peu profondes et d’aider à la production de rapports d'analyse. Le peuplement identifié permet d’évaluer la qualité biologique des cours d’eau au moyen du calcul de la note IBGN, appelée MPCE

 Pour en savoir plus